Sur les routes de Provence

Quelle est la rose la plus parfumée?

19 mars 2020
rose de Grasse

Quand on pense à la fleur reine de la parfumerie, la Rose est, en occident, la première fleur à laquelle on pense. Et c’est bien normal. Célébrée depuis l’Antiquité par de nombreux poètes, écrivains, peintres… elle est devenue la fleur incontournable de la Parfumerie. Mais parmi les 40.000 sortes de roses recensées, quelle est la plus parfumée?

L’ Histoire de la rose

Les roses sont utilisées pour leurs parfums depuis l’antiquité. Les Romains étaient de grands consommateurs de parfums de roses. Notamment pour embaumer l’air de leurs thermes. Cependant, l’industrie du parfum de la rose connaît vraiment son essor avec l’utilisation de la distillation. Avant, des huiles parfumées étaient obtenues par les procédés d’enfleurage et de macération. La chute de Rome au Ve siècle entraîne avec elle un déclin de l’utilisation du parfum en Europe occidentale. Elle est toutefois conservée, tout comme la culture des roses, pendant le Haut Moyen-âge par les Arabes. En France, la région de Grasse, alors célèbre pour sa tannerie et sa ganterie, est l’un des plus importants centres de production de parfum. Le parfum sert par exemple à parfumer les gants, spécialité de cette ville provençale, pour masquer la mauvaise odeur du cuir neuf.

La production mondiale de roses

Aujourd’hui, La production mondiale d’huile essentielle et de concrète est estimée à environ 15 tonnes par an, dont environ 5 tonnes d’huile essentielle. La Turquie et la Bulgarie sont les deux principaux producteurs (environ 80% du total). Bien que les quantités produites soient moindre, l’Iran, la Chine, l’Egypte, la France, l’Inde et le Maroc sont aussi des acteurs majeurs du secteur.

L’utilisation de la Rose dans la parfumerie

La rose est l’une des matières premières les plus utilisées en parfumerie. Elle incarne la féminité, la sensualité et la douceur, si bien qu’elle met tout le monde d’accord, hommes et femmes confondus. Et pourtant celle pour qui les parfumeurs s’amourachent, avait disparu des paysages grassois.  La rose centifolia renaît de ses cendres et à la demande des grandes maisons de parfum elle est replantée et cultivée à nouveau. Rose de mai ou Centifolia, zoom sur une fleur dont on ne saurait se passer.

Notre coup de coeur pour la rose Centifolia

Le Rosier cent-feuilles, Rosa ×centifolia, est un rosier hybride dont l’histoire précise ne nous est pas connue.

« Cent-feuilles » fait référence au grand nombre de pétales de la fleur. Ce rosier est aussi appelé « rose de mai », « rose chou », « rose de Hollande » (ou de Batavie) ou « rosier de Provence ». Ce dernier nom vient d’une confusion introduite par le nom de Rosa provincialis que lui avait donné en 1768 le botaniste écossais Miller, en souvenir de Province, terme anglais pour Provins, qui qualifiait autrefois nombre d’hybrides de Rosa gallica.

Le fleuron de Grasse

A Grasse, la rose Centifolia a toujours été extrêmement choyée. Cette rose de mai aux grosses fleurs globuleuses d’un rose vif  a séduit les plus grands parfumeurs. Cultivée pour l ’extraction d’huiles essentielles et de concrètes, sa rareté en fait aussi une essence extrêmement coûteuse en parfumerie.  Elle est encore cultivée par une poignée de cultivateurs grassois sur des parcelles familiales, et toujours cueillie à la main.  Extrêmement fragile, elle n’est en effet utilisable que si elle récoltée le jour même de son éclosion.

Les plus belles balades dans les champs de roses

Voici nos 3 meilleurs spots pour aller vous enivrer de cette fleur incomparable :

1-Le MIP

2-Chez François Oulmont, agriculteur grassois

3-Dans le Champs de Chanel

Notre sélection de parfums emblématiques autour de la Rose

Cette rose Centifolia, au parfum si envoûtant, a inspiré les plus grands créateurs parfumeurs. Elle a  été utilisée en note de cœur dans des parfums  comme le  N°5 de Chanel, L’Air du Temps de Nina Ricci,l’eau ensoleillée de Rose

 

Aucun commentaire

Laisser une réponse